John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

Maladie hémorroïdaire : le choix des armes Volume 14, numéro 4, Juillet-Août 2007

Auteur
Hôpital Léopold Bellan, Service de Coloproctologie, 21 rue Vercingétorix 75014 Paris
  • Mots-clés : maladie hémorroïdaire, traitement chirurgic, hémorroïdopexie circulaire par agrafage, hémorroïdectomie, méta-analyse
  • DOI : 10.1684/hpg.2007.0113
  • Page(s) : 305-10
  • Année de parution : 2007

Plusieurs méta-analyses concernant le traitement de la maladie hémorroïdaire sont parues récemment. L’hémorroïdopexie circulaire par agrafage (HCA) a fait l’objet d’une évaluation randomisée depuis son apparition en 1998. Les premiers résultats à long terme semblent inférieurs à ceux de la chirurgie conventionnelle sur le plan anatomique. Les résultats fonctionnels sont identiques avec les deux méthodes. L’intérêt de l’HCA se situe clairement dans la période postopératoire immédiate. Ces études ont permis d’évaluer l’hémorroïdectomie pédiculaire qui reste l’intervention de référence, et dont les suites douloureuses peuvent être améliorées par les antalgiques majeurs mais aussi par la pratique d’infiltrations locales, l’utilisation du bistouri à radiofréquence ou de drogues visant à obtenir une sphinctérotomie chimique. Dernier avatar de la chirurgie des hémorroïdes, la ligature des artères hémorroïdaires sous contrôle Doppler manque encore d’évaluation.