John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les facteurs de risque du carcinome hépatocellulaire développé sur cirrhose virale C Volume 7, numéro 1, Janvier-Février 2000

Auteurs
Fédération médico-chirurgicale d’hépato-gastroentérologie, hôpital Saint-André, 33075 Bordeaux Cedex.

Le nombre de décès par carcinome hépatocellulaire (CHC) va augmenter dans les décennies à venir en partie du fait de la diffusion de l’infection virale C. Les facteurs de risque du CHC développé sur cirrhose virale C sont importants à préciser pour cibler au mieux une population susceptible d’être méthodiquement dépistée. La plupart des facteurs de risque, tels les facteurs liés à l’hôte comme l’âge supérieur à 50 ans, le sexe masculin, la consommation d’alcool ou la co-infection par le virus de l’hépatite B, ou les facteurs histologiques comme la dysplasie ou les marqueurs de régénération ne sont pas spécifiques de la cirrhose virale C sous-jacente. En revanche, le traitement antiviral semble diminuer le risque de survenue du CHC dans la mesure où il est institué tôt avant la constitution de la cirrhose alors que le rôle du génotype de type 1 reste controversé.