John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les critères de résécabilité des adénocarcinomes pancréatiques en 2014 Volume 21, numéro 9, Novembre 2014

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 CHU Rouen,
Hôpital Charles Nicolle,
service de chirurgie digestive,
1 rue de Germont,
76000 Rouen,
France
2 Hôpital Paul Brousse,
Centre hépatobiliaire,
12 avenue Paul Vaillant Couturier,
94800 Villejuif,
France
* Tirés à part

La chirurgie d’exérèse pancréatique pour adénocarcinome est le seul traitement à visée curative avec des médianes de survie pour les tumeurs dites résécables supérieures à 20 mois après traitement adjuvant.

Pour guider les indications opératoires, des critères de résécabilité ont été définis, mais la littérature et les données publiées sont hétérogènes, et parfois difficiles à analyser. Trois groupes (MD Anderson Cancer Center (MDACC), American Hepato Pancreato Biliary Assocation (AHPBA), National Comprehensive Cancer Network (NCCN)) ont établi des classifications ayant pour objectif de distinguer les tumeurs résécables des tumeurs localement avancées, séparées en 2 stades dits « borderline » correspondant à une résécabilité limite et « localement avancé » non résécable. Ces classifications reposent sur une analyse scannographique standardisée, ayant fait l’objet de recommandations des sociétés savantes américaines début 2014.

Bien que très informatives, ces classifications ne doivent pas être utilisées de manière isolée et les données cliniques et biologiques sont à prendre en considération dans la décision thérapeutique.

Les progrès récents en termes de chimiothérapie (polychimiothérapie de type FOLFIRINOX, ou nab-paclitaxel) permettent d’envisager, chez les malades dont la tumeur est initialement non résécable, une prise en charge séquentielle, associant un traitement, d’induction avec réévaluation de la résécabilité suivie d’une chirurgie secondaire.

L’évaluation de la résécabilité est actuellement le point-clé orientant la prise en charge oncologique selon le stade tumoral.