John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les anti-TNF dans la prise en charge thérapeutique de la rectocolite hémorragique de l’adulte Volume 20, numéro 10, Décembre 2013

Auteurs
CHU de Saint-Étienne, Hôpital Nord, service de gastroentérologie, 42000 Saint-Étienne, France, CHU de Saint-Étienne, service de chirurgie digestive, France
  • Mots-clés : adalimumab, infliximab, golimumab, optimisation, rectocolite hémorragique
  • DOI : 10.1684/hpg.2013.0952
  • Page(s) : 857-65
  • Année de parution : 2013

Deux anti-TNF ont l’autorisation de mise sur le marché en France dans la rectocolite hémorragique (RCH) modérée à sévère (adalimumab, infliximab) qui n’a pas répondu de manière adéquate à un traitement conventionnel comprenant les corticoïdes et la 6-mercaptopurine ou l’azathioprine, ou chez laquelle ce traitement est mal toléré ou contre-indiqué. Les études de phase III viennent de montrer l’intérêt du golimumab en induction et en maintenance dans la prise en charge de RCH naïves d’anti-TNF. Si la perte d’efficacité de ces molécules avec le temps est démontrée, il faut dans ce cas proposer une optimisation thérapeutique avant de changer de molécule. Enfin, un traitement plus précoce et en thérapie combinée a sans doute sa place dans la RCH afin de modifier favorablement l’histoire naturelle de la maladie.