John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les anomalies de la jonction bilio-pancréatique Volume 22, numéro 5, Mai 2015

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
Auteurs
1 Hôpital Européen Georges Pompidou,
service de chirurgie digestive,
20 rue Leblanc,
75015 Paris,
France ;
Université Paris 5,
France
2 Hôpital universitaire de la Croix Rousse,
Lyon,
France
3 Hôpital Robert Debré,
Reims,
France
* Tirés à part

Les anomalies de la jonction bilio-pancréatique (AJBP) se caractérisent par une jonction anormale entre le bas cholédoque et la partie terminale du canal pancréatique. Elles sont le plus souvent associées aux dilatations congénitales des voies biliaires (DCVB) qui sont des anomalies congénitales rares de l’arbre biliaire se caractérisant par une ou plusieurs dilatations communicantes des voies biliaires (de l’ampoule jusqu’aux voies biliaires intrahépatiques). Les AJBP ont pour conséquence un reflux chronique du suc pancréatique vers l’arbre biliaire, qui jouerait un rôle dans l’embryogenèse et la dégénérescence des DCVB. Leur définition peut être morphologique et/ou fonctionnelle. Les AJBP sont diagnostiquées le plus souvent au cours des DCVB. Parmi les différents critères décrits pour définir les AJBP, la présence d’un canal commun anormalement long (> 10 mm) est un critère diagnostique majeur. L’incidence globale de cancer biliaire est de 17 % et elle augmente avec l’âge et après dérivations kysto-digestives. En présence de DCVB, le traitement de choix est une exérèse complète de la voie biliaire principale de façon préventive. Lorsqu’elles sont isolées, une cholécystectomie est recommandée.