John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La présence du variant Pi*Z de l’α1-antitrypsine augmente le risque de cirrhose alcoolique et de cirrhose « métabolique » Volume 26, numéro 5, Mai 2019

Illustrations

  • Figure 1
Auteur
40240 Mauvezin d’Armagnac
* Correspondance

Seule une partie des malades atteints de maladie alcoolique (MAF) ou d’hépatopathie stéatosique non alcoolique (HSNA) développe une cirrhose. Le surpoids ou l’obésité, le sexe féminin, la quantité d’alccol ingéré, la durée de l’intoxication, la consommation d’alcool en dehors des repas sont des facteurs de risque indépendants de développement des lésions hépatiques et de progression vers la cirrhose.L’α1-antitrypsine (A1AT) synthétisée par le foie (et plus accessoirement l’intestin), est le principal [...]

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International