John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Fistule iléosigmoïdienne révélatrice d'une maladie de Crohn Volume 9, numéro 6, Novembre - Décembre 2002

Auteurs
Service de clinique médicale, hôpital du Val-de-Grâce, 74, bd de Port-Royal, 75230 Paris Cedex 05.

Les fistules entre l'iléon terminal et le côlon sigmoïde ne sont pas exceptionnelles, survenant chez 6 % des malades porteurs d'une maladie de Crohn [1] ; elles représentent 16 % à 26 % des fistules internes au cours de cette maladie [1, 2]. Les fistules iléosigmoïdiennes révélatrices de la maladie sont, en revanche, plus rares et leur diagnostic peut être difficile ; il repose théoriquement sur l'iléocoloscopie et les moyens radiologiques (transit du grêle, scanner abdominal), mais l'apport diagnostique de l'échoendoscopie rectale peut être important dans cette indication. Le traitement par infliximab a révolutionné la prise en charge de ces fistules, mais le traitement chirurgical reste nécessaire dans certains cas.