John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Cholangite biliaire primitive : quelle qualité de vie ? Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteur
Médecin des hôpitaux retraité, 40240 Mauvezin d’ Armagnac, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : cholangite biliaire primitive, qualité de vie, fatigue, prurit
  • DOI : 10.1684/hpg.2018.1623

La qualité de vie liée à la santé (QdVS) est globalement altérée chez les malades atteints de cholangite biliaire primitive (CBP). À l’aide de questionnaires de QdVS généralistes (SF-36, Nottingham Health Profile par exemple) ou spécialement établis pour la CBP (PBC-40 par exemple), on a pu établir que tous les domaines de qualité de vie sont concernés, même si la fatigue et l’altération de la vie sociale sont les plus atteints. Cette altération n’est pas clairement liée à la sévérité de la maladie (au moins avant la décompensation), ni à la réponse au traitement par l’acide ursodésoxycholique. La transplantation hépatique améliore très significativement la QdVS qui reste cependant inférieure à celle de la population générale. Le rôle individuel des principaux symptômes et des maladies associées à la CBP dans la QdVS est discuté. Ces observations suggèrent que le clinicien doit appréhender la complexité symptomatique de ces patients, et essayer d’améliorer chacun des domaines de la QdVS, en commençant par une écoute empathique. Tous les types de support social, incluant les associations de malades, devraient être utilisés.