John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

Chimiothérapie intra-artérielle hépatique et cancer colorectal métastatique : où en sommes-nous en 2017 ? Volume 24, numéro 6, Juin 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
1 Centre Hospitalier Lyon-Sud,
Service d’Hépato-Gastroentérologie,
69495 Pierre-Bénite, France
2 Hôpital Lyon-Sud, Pierre-Bénite,
Hospices Civils de Lyon,
service de chirurgie digestive et oncologique, Lyon, France
3 Hôpital Lyon-Sud, Pierre-Bénite,
Hospices Civils de Lyon,
service de radiologie digestive, Lyon, France
4 Université Claude Bernard Lyon 1,
Lyon, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : métastases hépatiques, cancer colorectal, chimiothérapie intra artérielle
  • DOI : 10.1684/hpg.2017.1474
  • Page(s) : 587-94
  • Année de parution : 2017

La maladie métastatique hépatique prédominante concerne 30 % des cancers colorectaux. La chimiothérapie systémique (cytotoxiques et thérapies ciblées) a considérablement amélioré le pronostic de ces patients. La chimiothérapie intra-artérielle hépatique repose sur la vascularisation préférentielle des métastases hépatiques par le réseau artériel hépatique, qui permet d’exposer les lésions à une concentration élevée de cytotoxique tout en limitant la toxicité systémique. Elle a démontré son efficacité depuis de nombreuses années dans les stades avancés. Sa place à des stades plus précoces de prise en charge est en cours d’évaluation.