John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Anti-NS5A associés au sofosbuvir : place dans la prise en charge des patients de génotype 3 Volume 23, supplément 1, Février 2016

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
Auteur
Hôpital Henri Mondor, service d’hépatologie, 51 Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 94010 Créteil, France ; Université Paris-Est, Créteil, France
* Tirés à part

Le traitement des patients ayant une hépatite chronique C de génotype 3 est principalement fondé sur l’utilisation d’un inhibiteur de NS5A en combinaison avec le sofosbuvir. La meilleure stratégie en termes d’efficacité et de tolérance est sofosbuvir et daclatasvir pour tous les patients infectés par un génotype 3. Cependant, la stratégie optimale varie en fonction de la sévérité de la maladie hépatique. Le traitement est donné pendant 12 semaines sans ribavirine chez les patients non cirrhotiques permettant d’obtenir un taux de RVS (réponse virologique soutenue) supérieur à 95 %. Chez les patients ayant une cirrhose compensée, deux options thérapeutiques pourraient être proposées : 12 semaines avec ribavirine ou 24 semaines sans ribavirine et les taux de RVS sont de l’ordre de 90 %. Finalement, en cas de cirrhose décompensée, la stratégie optimale reste peu documentée et la recommandation actuelle est de traiter pendant 24 semaines avec ribavirine. En conclusion, le daclatasvir est un des piliers essentiels du traitement antiviral des patients infectés par un génotype 3.