John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

ADN tumoral circulant et cancer colorectal : du concept aux applications pratiques Volume 29, numéro 6, Juin 2022

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Normandie Univ, UNIROUEN, Inserm 1245, IRON group, Hôpital Universitaire de Rouen, Service d’hépato-gastroentérologie, 76000 Rouen
2 Normandie Univ, UNIROUEN, Inserm 1245, IRON group, Normandy Centre for Genomic and Personalized Medicine, Hôpital Universitaire de Rouen, service d’Hépato-Gastroentérologie, 76000 Rouen
3 Normandie Univ, UNIROUEN, Inserm 1245, IRON group, Normandy Centre for Genomic and Personalized Medicine, Hôpital Universitaire de Rouen, service d’Hépato-Gastroentérologie et département d’oncologie médicale, centre Henri-Becquerel, 76000 Rouen
Correspondance : D. Sefrioui

L’ADN tumoral circulant (ADNtc) correspondant aux fragments d’ADN libérés par les cellules tumorales dans la circulation sanguine. Plus de 6 000 articles ont été consacrés à ce biomarqueur au cours des dix dernières années dont près de 1 000 sur la thématique du cancer colorectal (CCR). Ce regain d’intérêt a notamment été suscité par une meilleure compréhension dans la physiopathologie de ce biomarqueur et l’avènement des progrès technologiques nécessaires à sa détection. Le rationnel à l’utilisation d’ADNtc est en effet considérable puisque cette « biopsie liquide » permet d’étudier une large gamme d’altérations génétiques de façon rapide et non invasive. Cette biopsie liquide offre en outre l’avantage de pouvoir être répétée dans le temps et de représenter l’ensemble de l’hétérogénéité spatio-temporelle néoplasique. Dans ce contexte, l’ADNtc se positionne comme un biomarqueur candidat idéal qui pourrait être utilisé à chaque étape du parcours de soins en oncologie. De nombreuses études ont ainsi montré l’intérêt potentiel de l’ADNtc dans des domaines aussi variés que le dépistage, l’utilisation à visée pronostique, la détection de la maladie résiduelle ou la détection d’altérations génétiques prédictives de l’efficacité du traitement. L’enjeu dans les années à venir concernera l’intégration en routine de ce biomarqueur pour adapter la prise en charge des patients dans nos filières de soins. Les résultats des études interventionnelles utilisant ce biomarqueur comme outil décisionnel de la stratégie thérapeutique sont attendus avec impatience. L’objectif de cette mise au point est de réaliser une synthèse des connaissances autour de l’ADNtc tant dans ses conditions de détection que de ses principales applications cliniques centrées autour du cancer colorectal (CCR).