John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Validation de 120 images de l’IAPS auprès d’une population française âgée de 20 à 88 ans Volume 14, numéro 2, Juin 2016

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire de psychopathologie et processus de santé, EA 4057, IUPDP Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, France
2 Laboratoire vision-action-cognition, EA 7326, IUPDP Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, France
* Tirés à part

L’International affective picture system (IAPS) est une banque d’images standardisées constituant autant de stimuli émotionnels. L’objectif de notre étude est de présenter la validation de 120 images issues de l’IAPS dans une population française. Cent cinquante participants sains, âgés de 20 à 88 ans et répartis en cinq groupes d’âge ont été inclus. La tâche consistait pour chaque image présentée dans un ordre aléatoire, à juger à l’aide du Self assessment manikin, de sa valence émotionnelle (variant de plaisant à déplaisant) et de l’intensité de l’émotion ressentie ou arousal (variant de calme à excité).En ce qui concerne la valence, lesdeux modalités positives de valence sont moins nettement distinguées que les deux modalités négatives de valence. En terme d’arousal, ce sont les images négatives qui entraînent les émotions les plus fortes, suivies des images positives et des images neutres. Que ce soit pour la valence ou pour l’arousal, ce sont les groupes d’âge les plus âgés qui ont les plus faibles variances. Nous disposons maintenant de la valence et de l’arousal de 120 stimuli émotionnels dans cinq classes d’âges différentes.