John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Troubles psychiatriques du sujet âgé : données épidémiologiques et morbi-mortalité associée Volume 11, numéro 2, Juin 2013

Auteurs
Service universitaire de psychiatrie de l’adulte et du sujet âgé, Hôpital Corentin-Celton, Groupe hospitalier Hôpitaux Universitaires Paris Ouest, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP–HP), Issy-les-Moulineaux, France, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris-Cité, Paris, France, Inserm, U894, Centre de psychiatrie et neurosciences, Paris, France

L’allongement constant de l’espérance de vie confronte notre organisation des soins à de nouveaux défis, dont la nécessité de mieux répondre à la forte prévalence de troubles psychiatriques constatée chez les sujets âgés. Les troubles de l’humeur sont particulièrement fréquents, notamment au sein des Unités de soins de longue durée (USLD) et des Établissements d’hébergement pour personnes âgées (Ehpa) où 1 résident sur 5 présenterait les critères d’épisode dépressif majeur. Or la dépression est associée non seulement à un risque élevé de passage à l’acte suicidaire, mais également à une altération de la qualité de vie, de l’autonomie fonctionnelle et à un impact délétère en termes de morbi-mortalité somatique. De fait, le repérage et la prise en charge spécialisée de ces troubles constituent un véritable enjeu de santé publique. On sait également que les prescriptions de psychotropes sont courantes chez les sujets âgés, alors même qu’ils sont plus vulnérables à leurs effets secondaires. Dans ce contexte, il apparaît essentiel de développer une offre de soins spécifique en géronto-psychiatrie, en proposant des équipes mobiles ou de liaison susceptibles d’intervenir dans les services de soins et les Ehpa concernés.