John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

Troubles cognitifs insulaires au stade précoce de maladie à corps de Lewy : étude préliminaire Volume 15, numéro 3, Septembre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Centre mémoire ressource et recherche (CMRR), Département de gériatrie, Hôpital de jour gériatrique ; Service de neurologie, Unité de neuropsychologie, Hôpital universitaire de Strasbourg, Strasbourg, France
2 Laboratoire ICube UMR 7357 et Fédération de médecine translationnelle de Strasbourg (FMTS), Équipe IMIS/Neurocrypto, Université de Strasbourg et CNRS, Strasbourg, France
3 Centre d’investigation clinique, Hôpital universitaire de Strasbourg et Inserm, Strasbourg, France
4 Laboratoire d’imagerie et de neurosciences cognitives (LINC), UMR 7237, Université de Strasbourg et CNRS, Strasbourg, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : insula, maladie à corps de Lewy, maladie d’Alzheimer, stade prodromal
  • DOI : 10.1684/pnv.2017.0684
  • Page(s) : 329-38
  • Année de parution : 2017

La maladie à corps de Lewy (MCL) est associée à une atrophie précoce de la partie antérieure de l’insula, alors que cette structure semble relativement épargnée au début de la maladie d’Alzheimer (MA). L’objectif de cette étude était de développer des marqueurs neuropsychologiques supposés refléter le dysfonctionnement insulaire, qui permettraient de faciliter le diagnostic précoce de la MCL, notamment par rapport à la MA. Les résultats obtenus objectivent que le vécu émotionnel des patients semble différent dans la MCL et dans la MA, pour le dégoût en particulier. Comparativement à ce qui est observé dans la MA, les patients atteints de MCL ressentent peu ou pas de dégoût lorsqu’ils se trouvent face à des images à caractère dégoûtant, alors qu’ils ne sont pas moins performants pour reconnaître l’expression faciale de dégoût. De plus, les patients semblent moins empathiques dans la MCL que dans la MA. Enfin, les résultats objectivent dans la MCL une altération du jugement intuitif mise en évidence lorsque les patients doivent prendre une décision rapide concernant la signification d’expressions idiomatiques, puisqu’ils sont plus lents que les sujets contrôles à cette épreuve. Cette étude préliminaire suggère l’existence d’un profil de dysfonctionnement présumé « insulaire » au stade précoce de MCL.