JLE

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Synthèse en langue française des recommandations mondiales 2022 pour la prise en charge et la prévention des chutes chez les personnes âgées Volume 21, numéro 2, Juin 2023

Illustrations


  • Figure 1
Auteurs
1 Department of Internal Medicine and Geriatrics, MUSE University, Montpellier, France.
2 Department of Geriatric Medicine and Memory Clinic, Research Centre on Autonomy and Longevity, University Hospital, Angers, France; Univ Angers, UPRES EA 4638, University of Angers, Angers, France
3 Nantes Université, CHU Nantes, pôle hospitalo-universitaire de gérontologie clinique, Nantes, France
4 Department of Clinical Gerontology and Geriatric Rehabilitation, Robert Bosch Hospital, Stuttgart, Germany
5 Euromov, University of Montpellier, France
6 Institute of Allergology, Charité – Universitätsmedizin Berlin, Corporate Member of Freie Universität Berlin and Humboldt-Universität zu Berlin, Berlin, Germany
7 Fraunhofer Institute for Translational Medicine and Pharmacology ITMP, Allergology and Immunology, Berlin, Germany
8 MASK-air, Montpellier, France
9 Université de Paris, Centre for Research in Epidemiology and Statistics (CRESS), Inserm, Inrae, Paris, France
10 Pôle autonomie, neurologie et prise en charge du vieillissement, centre hospitalier, Blois, France
11 Department of Geriatric Medicine, The British Geriatrics Society, Nottingham University Hospitals NHS Trust, Nottingham, England, United Kingdom
12 Population Health Sciences, Faculty of Life Sciences and Medicine, King’s College London, London, United Kingdom
13 Department of Internal Medicine and Paediatrics, Section of Geriatrics, Faculty of Medicine and Health Sciences, Ghent University, Ghent, Belgium
14 Pôle de gérontologie, hôpital gériatrique Les Bateliers, CHU de Lille, université de Lille, Lille, France
15 Department of Geriatric Medicine, Odense University Hospital, Odense, Denmark
16 Geriatric Research Unit, Department of Clinical Research, University of Southern Denmark, Odense, Denmark
17 Amsterdam UMC location University of Amsterdam, Internal Medicine, Section of Geriatric Medicine, Amsterdam, The Netherlands
18 Amsterdam Public Health, Aging and Later Life, Amsterdam, The Netherlands
19 Schulich School of Medicine and Dentistry, Division of Geriatric Medicine, Department of Medicine, The University of Western Ontario, London, Ontario, Canada
20 Gait and Brain Lab, Parkwood Institute, Lawson Health Research Institute, London, Ontario, Canada
21 Department of Epidemiology and Biostatistics, The University of Western Ontario, London, Ontario, Canada
22 Gerontopôle of Toulouse, Institute on Aging, Toulouse University Hospital, CHU Toulouse, Cité de la Santé, CHU de Toulouse, Toulouse, France
23 Cerpop Centre d’épidémiologie et de recherche en santé des populations UPS/Inserm UMR 1295, Toulouse, France

Contexte : Les chutes et les blessures liées aux chutes sont fréquentes chez les sujets âgés. Elles occasionnent un déclin fonctionnel, altèrent la qualité de vie et sont associées à une augmentation de la morbidité, de la mortalité et des dépenses de santé. Objectif : Synthétiser les recommandations mondiales 2022 basées sur les preuves et des consensus d’experts pour la prise en charge et la prévention des chutes chez les personnes âgées. Recommandations : Ces nouvelles recommandations sont centrées sur la personne (incluant les préférences du patient, de ses aidants et des autres intervenants), intègrent les récents développements en e-santé et s’adaptent au contexte et aux ressources locales. Des conseils sur la prévention des chutes et sur l’activité physique doivent être donnés à toutes les personnes âgées. La recherche systématique de facteurs de risque de chute est recommandée pour les personnes âgées vivant au domicile. Un algorithme est proposé afin de stratifier le risque de chute et les interventions à mettre en place chez les personnes à risque faible, modéré et élevé. Les personnes à haut risque de chute doivent bénéficier d’une évaluation complète de tous les facteurs de risque, en vue d’interventions multidomaines et personnalisées, en accord avec les préférences de la personne. Les autres recommandations détaillent les éléments de l’évaluation et des interventions ainsi que leurs combinaisons, adaptées aux lieux d’habitation et pour des populations spécifiques. Conclusions : Ces recommandations nécessitent un déploiement adapté au contexte local et des ressources disponibles.