John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

Subjective cognitive impairment et maladie d’Alzheimer : étude d’une cohorte de 51 sujets suivis sur deux ans Volume 13, numéro 4, Décembre 2015

Auteurs
1 Service de neurologie comportementale, Hôpital Sainte Marguerite, Marseille, France
2 CNRS LNIA UMR 7260 FR3C FR 3512, Aix-Marseille Université, Marseille, France
3 Laboratoire de santé publique, Faculté de médecine, Marseille, France
4 Alzheimer's disease research center Mayo-Clinic, Rochester Minnesota, États-Unis
5 Groupe de recherche sur la maladie d’Alzheimer, Campus Santé Timone, Marseille, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : subjective cognitive impairment, plainte cognitive, mild cognitif impairment amnésique, maladie d’Alzheimer, métacognition, cingulum antérieur
  • DOI : 10.1684/pnv.2015.0575
  • Page(s) : 462-71
  • Année de parution : 2015

Le Subjective cognitive impairment (SCI) caractérise un état de plainte subjective, sans trouble cognitif objectif. Précédant de plusieurs années le stade de mild cognitive impairment amnésique (MCI-A), entre vieillissement cognitif normal et maladie d’Alzheimer légère (MA-L), existe un stade de pré-MCI, le SCI où la plainte est l’unique symptôme, traduisant un trouble de la métacognition. Nous avons suivi pendant 24 mois une cohorte de 51 sujets comportant 7 contrôles normaux (CN), 28 SCI, 11 MCI-A et 5 MA-L, au moyen d’une évaluation neuropsychologique semestrielle pendant 1 an (V1, V2, V3), puis 1 an plus tard (V4). Sur 28 SCI, 6 ont évolué en MCI-A à V4 (21,42 %), 1 en MCI-A à V3, puis en MA-L à V4 (SCI évolutifs), suggérant un continuum entre SCI, MCI-A et MA-L. Les SCI évolutifs peuvent être repérés dès V1 par des tests explorant la mémoire épisodique verbale et les fonctions exécutives. Dans le SCI, les troubles de la métacognition traduiraient un dysfonctionnement du cortex pré-frontal (CPF) antérieur, corrélé à un syndrome d’hyper-attention. L’atteinte de l’aire 10, par déafférentation du faisceau cingulaire antérieur, pourrait être le premier stade d’une MA pré-symptomatique.