John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Prévention de la perte de mobilité des personnes âgées en soins primaires : synthèse Volume 14, numéro 1, Mars 2016

Auteurs
1 Service de médecine gériatrique, Hospices civils de Lyon, France
2 Université Claude Bernard Lyon 1, Faculté Lyon-Sud, France
3 CarMeN : cardiovasculaire, métabolisme, diabétologie & nutrition, Inserm U1060, Université Lyon 1, France
4 Pôle hospitalo-universitaire de gérontologie clinique, CHU de Nantes, France
5 Laboratoire EA 4234, Motricité interaction performance, Université de Nantes, France
* Tirés à part

La perte de mobilité précède la perte d’autonomie des patients âgés, elle est un problème majeur de santé publique au regard des perspectives d’évolution démographique. Les patients à risque de perte de mobilité sont actuellement peu dépistés en soins primaires et très peu pris en charge. Or, la mise en place de programmes personnalisés multi-modaux permet une amélioration des performances physiques et d’équilibre, et réduit le risque de perte d’autonomie. Ces programmes seraient d’ailleurs d’autant plus efficaces que les patients sont pris en charge précocement. Les conséquences et la fréquence de la perte de mobilité rendent donc clairement indispensables son repérage, son évaluation et la mise en pratique de routine de mesures préventives en soins primaires. Dans cette synthèse, nous avons donc cherché à résumer l’état actuel des connaissances et ouvrir le champ pour des recherches futures en soins primaires dans le domaine de la prévention de perte de mobilité des personnes âgées.