John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Prévalence et enjeux du dépistage de la consommation d’alcool chez les personnes âgées hospitalisées en court séjour gériatrique Volume 11, numéro 1, Mars 2013

Auteurs
Service de court séjour gériatrique, Centre hospitalier, Ancenis, France, Service de soins de suite « Le Confluent », Croix Rouge française, Nantes, France, Pôle hospitalo-universitaire de gérontologie clinique, CHU de Nantes, France, Pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie, CHU de Nantes, France

Contexte : la consommation d’alcool des personnes âgées demeure sous-estimée par les soignants. Objectifs : évaluer la prévalence de la consommation d’alcool chez les sujets âgés hospitalisés en court séjour gériatrique. Sujets et méthodes : une étude descriptive et prospective a été menée auprès de patients de plus de 75 ans hospitalisés en court séjour gériatrique entre novembre 2011 et mars 2012. Une évaluation gériatrique systématique a été complétée par la mesure de la Consommation déclarée d’alcool (CDA), le questionnaire du Mini international neuropsyhiatric inventory (Mini) et l’Échelle cognitive d’attachement aux benzodiazépines (Ecab), puis les patients ont été regroupés en 5 sous-groupes selon le DSM-IV-TR. Résultats : sur 100 patients inclus d’âge moyen de 84,8 ± 5,4 ans, selon les critères diagnostiques du DSM-IV-TR, 33 % étaient abstinents, 23 % présentaient un usage modéré et 44 % présentaient une consommation d’alcool problématique (29 % un usage à risque, 11 % un usage nocif et 4 % une dépendance). Les patients à consommation problématique étaient plus souvent consommateurs de benzodiazépines. Conclusion : la consommation problématique d’alcool est courante en court séjour gériatrique et mérite que des actions de repérage et de prise en charge adaptées et spécifiques soient menées chez les sujets âgés.