John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

Les fonctions exécutives comme prédicteur important d’une mauvaise utilisation des systèmes d’inhalation chez les patients hospitalisés : une étude prospective Volume 15, numéro 3, Septembre 2017

Auteurs
1 Service de médecine gériatrique, CHU UcL Namur, site Godinne, Yvoir, Belgique
2 Service de pharmacie clinique, CHU UcL Namur, site Godinne, Yvoir, Belgique
3 Service de pneumologie, CHU UcL Namur, site Godinne, Yvoir, Belgique
* Tirés à part
  • Mots-clés : systèmes d’inhalation, évaluation, fonctions exécutives, patients hospitalisés, compliance
  • DOI : 10.1684/pnv.2017.0682
  • Page(s) : 264-72
  • Année de parution : 2017

L’objectif de cette étude est d’établir la prévalence et les facteurs de risque d’une mauvaise utilisation de systèmes d’inhalation chez des patients hospitalisés au CHU UcL Namur, site Godinne. La technique d’inhalation est évaluée à l’aide d’une check-list standardisée et est considérée comme incorrecte selon le grade majeur ou mineur et le nombre d’erreurs observées. De façon prospective, d’autres indicateurs démographiques et cliniques ont été collectés. Une série consécutive de patients utilisateurs de système d’inhalation depuis plus de 7 jours a été recrutée à partir d’une liste établie par la pharmacie de l’hôpital (médiane d’âge de 68 ans). Parmi les 100 patients inclus après consentement éclairé, 40 % ont une technique d’inhalation inadéquate. En analyse univariée, les principaux facteurs de risque d’une utilisation inadaptée sont l’âge, les fonctions exécutives, la force de préhension, la dextérité manuelle et le type d’inhalateur utilisé. L’analyse multivariée montre que les fonctions exécutives évaluées par la batterie rapide d’efficience frontale (Bref) sont le meilleur prédicteur d’une mauvaise utilisation : un score ≤ 12/18 à la Bref multiplie par 6 le risque d’avoir une technique d’inhalation incorrecte. Nous concluons que les fonctions exécutives devraient être évaluées avant la mise en place d’un traitement par voie inhalée.