John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Le couple âgé et les conduites d’alcoolisation : analyse systémique Volume 20, numéro 1, Mars 2022

Tableaux


Auteur
1 Laboratoire de psychopathologie et processus de Santé (LPPS), Institut de Psychologie – Université Paris-Descartes, Boulogne-Billancourt, France
* Correspondance : A. Moscato

Durant la période du vieillissement, le travail psychique impose de nombreux remaniements et ce en un temps où les modalités de compensation ou de réaménagement ne seraient plus aussi opérantes que par le passé. Sur ce parcours, les conduites d’alcoolisation peuvent s’insérer et bouleverser les fonctionnements familiaux et conjugaux. Dans le fonctionnement conjugal alcoolique, la codépendance du couple induit des relations et comportements spécifiques des deux partenaires. Dans ce fonctionnement, présenté dans la vignette clinique, cette notion s’inscrit dans un phénomène de pseudo-complémentarité acceptable où le jeu génère à la fois de la souffrance et des bénéfices secondaires. Il participe à l’homéostasie du couple et donc à la pérennité du fonctionnement de celui-ci tout en favorisant également la poursuite de l’alcoolisation. Il induit un changement de positionnement générationnel voire un désengagement vis-à-vis des lois du couple et une propension à l’infantilisation. L’accompagnement thérapeutique du couple à travers les entretiens orientés dans une approche systémique a permis d’offrir un soutien à la parole de chacun et des deux dans la quête de l’origine de leur lien mis à mal par le processus de vieillissement et les conduites d’alcoolisation.