John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Étude du lien entre la broncho-pneumopathie obstructive non hypoxémiante et le fonctionnement exécutif de patients de plus de 75 ans Volume 13, numéro 3, Septembre 2015

Auteurs
1 Centre de gériatrie, Groupe hospitalier Pitié Salpêtrière - Charles Foix, APHP, DHU FAST, Paris, France
2 Sorbonne Universités, UPMC Université Paris 6, UMR 8256 B2A, Paris, France
3 CNRS, UMR 8256 B2A, Paris, France
* Tirés à part

Des troubles cognitifs, notamment exécutifs, ont pu être retrouvés chez des patients avec une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), même en l’absence d’hypoxémie. L’objectif de cette étude descriptive était de rechercher une atteinte des fonctions exécutives, plus particulièrement de la flexibilité mentale, chez sujets BPCO non oxyéno-dépendants. Les patients ont été inclus à partir de la base de données d’un centre mémoire de gériatrie. Trente et un patients avec BPCO ont été inclus (85 ± 6 ans) dont 7 ayant une maladie d’Alzheimer (MA) et 11 des troubles cognitifs mineurs (TCm). Ils ont été appariés à des patients contrôles sans BPCO. On ne notait pas de différence significative entre les deux groupes, même si les temps de réalisation étaient augmentés dans le groupe BPCO : en moyenne de 13 secondes pour le TMTA et de 18 secondes pour le TMTB pour le groupe TCm et de 63 secondes et de 97 secondes pour le groupe MA. L’allongement des temps de réalisation du TMT pourrait représenter une piste intéressante pour explorer une atteinte cognitive liée à la BPCO. Une étude incluant un nombre suffisant de patients est nécessaire pour confirmer ce résultat.