John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Valeurs guides de qualité d’air intérieur : analyse comparative des approches française et japonaise Volume 10, numéro 1, Janvier-Février 2011

Auteurs
Agence française de sécurité sanitaire Avenue du Général Leclerc 94 Maisons-Alfort cedex France, Université Paris-Est Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) 84, avenue Jean Jaurès 77447 Champs-sur-Marne cedex 02 France, Kinki University School of Medicine 377-2 Ohnohigashi Osaka Japon
  • Mots-clés : pollution de l’air ambiant intérieur, valeurs de référence.
  • DOI : 10.1684/ers.2010.0416
  • Page(s) : 25-34
  • Année de parution : 2011

Les valeurs guides de qualité d’air intérieur (VGAI) représentent des concentrations associées à un pas de temps en dessous desquelles aucun effet sur la santé n’est attendu pour la population générale, pour la durée d’exposition considérée et pour des substances ayant des effets à seuil de dose. À l’échelle internationale, de telles valeurs guides sont proposées dans de nombreux pays depuis les années 1980, pour les environnements intérieurs hors lieux de travail à pollution spécifique. Le Japon fait figure de précurseur en termes de prise en compte de la qualité de l’air intérieur comme préoccupation de santé publique. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié en décembre 2010 des valeurs guides de qualité spécifiques de qualité d’air intérieur. En France, depuis 2005, une expertise s’est constituée au sein d’un groupe de travail en place à l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset). Cet article propose une analyse comparative des démarches d’élaboration des VGAI en France et au Japon, incluant l’examen des substances respectivement concernées, ainsi que les applications réglementaires ou non qui en découlent. En termes de méthode d’élaboration, les approches française et japonaise sont relativement similaires. Les substances sont en revanche très différentes ; une seule, le formaldéhyde, est commune aux deux pays. Enfin, sur le plan de la portée des valeurs établies, la plus longue expérience du Japon montre la diversité des outils de gestion et des actions réglementaires qui peuvent s’appuyer sur ces valeurs et confirme leur réel intérêt.