John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

La qualité de l’eau de puits dans la commune d’Abomey-Calavi au Bénin Volume 7, numéro 4, juillet-août 2008

Auteurs
Unité de santé au travail et de toxicologie du milieu, École de santé publique, Campus Erasme, CP-593, Route de Lennik, 808-B-1070 Bruxelles, Institut régional de santé publique (IRSP), Route des Esclaves, 01 BP 918, Cotonou, Bénin, Faculté des sciences de la santé (FSS), BP 188, Cotonou, Bénin

Une étude descriptive sur l’alimentation en eau de boisson a été réalisée sur une population de 30 puits et ménages dans la commune semi-urbaine d’Abomey-Calavi, jouxtant la capitale économique du Bénin. Cette commune constitue l’une des plus grandes du département de l’Atlantique et abrite environ 27,5 % de sa population. L’objectif global de cette étude est l’évaluation du niveau de contamination des eaux de puits consommées par la population enquêtée. Les résultats obtenus au cours de ce travail ont montré que : 100 % des puits prélevés présentent une température comprise entre 28,3 °C et 29,9 °C avec une moyenne de 28,5 °C en comparaison à la norme qui est de 25 °C ; 13,3 % des puits prélevés contiennent des nitrites, du fer total et 16,7 % du manganèse, témoins d’une pollution chimique avec une teneur dépassant la norme qui est de 0,2 mg/L pour le fer, de 0,1 mg/L pour les nitrites et de 0,05 mg/L pour le manganèse ; 100 % des eaux de puits étudiées présentent une pollution bactériologique par des Escherichia coli, streptocoques fécaux, salmonelles, shigelles, Clostridium perfringens et des staphylocoques. Ce fait expose la population à des risques de maladies d’origine hydrique qui représentent 54 % de l’ensemble des maladies au Bénin et demeurent les principales causes de morbidité (diarrhées, 7 % et affections gastro-intestinales, 8 %) et de mortalité (12,5 %), en très grande majorité des enfants de moins de 5 ans. Sur la base des résultats obtenus, il est important non seulement de mettre à la disposition des populations des équipements d’approvisionnement en eau potable mais aussi de promouvoir l’éducation sanitaire pour éviter la pollution de l’eau. Ce manque d’infrastructures montre à quel degré et avec quelle acuité le problème de l’eau potable se pose dans la commune.