John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Indices de qualité d’air intérieur : vers une culture du risque sanitaire Volume 7, numéro 5, Septembre-Octobre 2008

Auteurs
Centre scientifique et technique du bâtiment, 4, avenue du Recteur-Poincaré, 75782 Paris cedex, France, EUREKA Conseil, 79, chemin la croix, 97417 La Montagne La Réunion
  • Mots-clés : gestion du risque, psychologie sociale, qualité de l’air ambiant intérieur
  • DOI : 10.1684/ers.2008.0166
  • Page(s) : 341-7
  • Année de parution : 2008

Cet article présente les résultats d’une enquête qualitative en psychologie sociale et environnementale menée dans le cadre de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI). Son ambition est de mettre à jour les besoins, les attentes, les motivations mais aussi les freins et les réticences d’une catégorie d’acteurs du bâtiment dans la perspective de l’élaboration d’un ou de plusieurs indices de la qualité de l’air intérieur destiné(s) à communiquer et à gérer la qualité de l’air intérieur dans les bâtiments. Des entretiens semi-directifs ont été menés auprès de gestionnaires de bâtiments (résidentiels, tertiaires et scolaires), des commanditaires et de personnes ressources concernées par la qualité de l’air intérieur. Il ressort quatre axes majeurs de l’analyse des résultats : 1) l’indice est davantage représenté comme une menace et les risques perçus sont pléthores, à l’image des enjeux décrits par les acteurs ; 2) il n’est pas attendu un indice type mais un indice adapté à des contextes différents ; 3) la dimension comportementale est prépondérante dans la gestion du risque ; 4) l’indice doit être accompagné d’une réflexion sur les conditions de son appropriation.