John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Identification des stratégies de ventilation efficaces pour réduire le risque d’infection Covid-19 à l’intérieur des bâtiments grâce au modèle numérique multizone INDALO® Volume 21, numéro 6, Novembre-Décembre 2022

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.

  • Figure 4.

  • Figure 5.

  • Figure 6.

Tableaux

Auteurs
1 Octopus Lab 237, rue du Ballon 59110 La Madeleine, France <alice@octopuslab.fr> <corentin.berger@live-cnrs.unistra.fr> <benjamin@octopuslab.fr> <maxence@octopuslab.fr>
2 Laboratoire image, ville, environnement (LIVE) UMR 7362 du CNRS et de l’Université de Strasbourg 3, rue de l’Argonne 67000 Strasbourg, France
3 Agence française de la transition énergétique (ADEME) 20, avenue du Grésillé 49000 Angers, France
4 Service d’hygiène hospitalière Centre hospitalier universitaire (CHU) 5, rue du Professeur Yves Boquien 44093 Nantes, France <didier.lepelletier@chu-nantes.fr>
5 Haut Conseil de la santé publique (HCSP) 10, place des Cinq-Martyrsdu-Lycée-Buffon Paris, France <jean-louis.roubaty@univ-paris-diderot.fr>
6 Institut de physique du globe de Paris (IPGP) – CNRS – Université Paris Cité 1, rue Jussieu 75005 Paris, France
* Tirés à part : M. Mendez

Face aux risques épidémiques, assurer un échange d’air et une direction du flux d’air adéquats est essentiel pour réduire la transmission aérienne d’agents infectieux dans les bâtiments. Dans cette étude, nous avons cherché à identifier des stratégies de ventilation efficaces pour réduire le risque d’infection par la Covid-19 à l’intérieur des bâtiments. Pour cela, nous avons développé un modèle de transmission multi-route du SARS-CoV-2 (INDALO®-Covid) grâce auquel un risque d’infection est estimé.

Cette étude a permis de quantifier l’impact de deux mesures préventives (installation d’un purificateur d’air mobile et augmentation du renouvellement de l’air assuré par la centrale de traitement d’air) sur le risque d’infection Covid-19 dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Dans la configuration de cette étude, la transmission de la Covid-19 se fait majoritairement (90 %) par voie aérienne. Dans la configuration de l’étude, l’utilisation d’un purificateur d’air dans les chambres des résidents atteints de la Covid-19 semble être la mesure la plus efficace pour limiter la charge virale potentiellement transportée dans les autres zones de l’aile du bâtiment, et ainsi de tous les résidents.

Le modèle numérique développé est une solution versatile et prête à l’emploi, permettant de comparer des mesures préventives et des choix de conception/rénovation pour différents types de bâtiments et d’usages.