John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Former les élu(e)s territoriaux à la santé-environnement : une action pilote en région Rhône-Alpes Volume 15, numéro 2, Mars-Avril 2016

Illustrations

Tableaux

Auteurs
1 Centre Léon-Bérard
Département Cancer Environnement
28, rue Laennec
69008 Lyon
France
2 Université Claude-Bernard Lyon 1
43, boulevard du 11-Novembre-1918
69622 Villeurbanne cedex
France
3 Association réseau environnement santé
Maison des associations du 10e
206, quai-de-Valmy
75010 Paris
France
4 Association réseau environnement santé Rhône-Alpes
9, quai Jean Moulin
69001 Lyon
France
* Tirés à part
  • Mots-clés : politique publique, évaluation des besoins, formation continue, santé environnementale, environnement et santé publique, France
  • DOI : 10.1684/ers.2016.0841
  • Page(s) : 135-52
  • Année de parution : 2016

Les répercussions de l’environnement sur la santé sont des préoccupations de santé humaine et santé publique faisant l’objet de plans nationaux et régionaux et de conférences environnementales. Bien que de nombreux enjeux touchent de près les missions des élu(e)s territoriaux, le champ de la santé-environnement et leurs responsabilités associées demeurent pour eux difficiles à appréhender.

Pour répondre à ces questionnements et développer la formation en santé-environnement, le Conseil régional Rhône-Alpes, l’Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes et la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Rhône-Alpes ont soutenu une action-pilote de formation des élus territoriaux dans le cadre du deuxième Plan régional santé-environnement Rhône-Alpes. Cette action, confiée au Centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard et à l’association Réseau environnement santé, s’est déroulée en deux parties : 1) une étude pour mieux connaître les attentes et besoins des parties prenantes sur la base de l’analyse de 24 entretiens individuels menés auprès de personnalités, élus et cadres des institutions concernées et d’un auto-questionnaire anonyme envoyé à un échantillon de 338 élus des territoires rhônalpins, conseillers régionaux, départementaux, maires, tirés au sort à partir de la liste des 3 379 élus de la région ; 2) l’élaboration et la mise en œuvre d’une journée-pilote de sensibilisation-formation des élus.

L’ensemble des résultats met en évidence un intérêt très net des élus pour la santé-environnement et confirme le besoin de formation. Ils s’estiment insuffisamment informés sur le sujet (70 %), ne connaissent pas le deuxième Plan régional (près de 100 %), se sentent en grande majorité concernés par la thématique (82 %), mais considèrent que celle-ci est mal prise en compte dans les politiques locales (79 %).

Cette action pilote apporte des arguments supplémentaires et des propositions pour développer la formation en santé-environnement des élus territoriaux. Leur formation a un rôle déterminant, notamment du fait de leur pouvoir décisionnel et de leurs liens de proximité avec la population.