John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

Consulter les citoyens pour gérer les risques sanitaires liés aux porcheries du Québec : un rendez-vous manqué Volume 16, numéro 3, Mai-Juin 2017

Auteur
Département sociétés, territoires et développement
UQAR – campus de Rimouski
300, allée des Ursulines
Rimouski, QC G5L 3A1
Québec
* Tirés à part
  • Mots-clés : développement rural, déterminants sociaux de la santé, qualité de vie, participation communautaire, planification sociale, gestion du risque
  • DOI : 10.1684/ers.2017.1017
  • Page(s) : 269-74
  • Année de parution : 2017

Ce texte présente une démarche de consultation publique mise en place lors de l’implantation d’une porcherie au Québec. Cet outil de participation a été implanté par l’État suite à de nombreuses contestations civiles mettant en avant de possibles impacts négatifs pour la santé et l’environnement associés aux élevages porcins. Se déroulant à une échelle locale, les séances consultatives ne visent pas tous les risques, mais sont principalement axées sur les nuisances. Les résultats montrent que même si dans certains cas la consultation se déroule de façon sereine, des séances plus houleuses sont également constatées. Plusieurs facteurs président à ces situations mais un enjeu majeur apparaît clairement dans l’analyse : le manque d’ouverture à la discussion et à la prise de décision. Les consultations peuvent donc entraîner ou renforcer des tensions communautaires. Des pistes de solution sont cependant possibles, notamment en adoptant une évaluation plus conséquente des impacts sociaux liés à l’implantation de porcheries.