John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Comment intégrer la question de la qualité de l’air dans la planification urbaine ? Volume 14, numéro 4, Juillet-Août 2015

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
EIFER – Institut européen de recherche sur l’énergie
Emmy-Noether Straße 11
D-76131 Karlsruhe
Allemagne
* Tirés à part
  • Mots-clés : aide à la décision, modélisation, pollution de l’air, santé environnementale, urbanisme
  • DOI : 10.1684/ers.2015.0787
  • Page(s) : 337-41
  • Année de parution : 2015

Contexte

La pollution de l’air est une source importante d’impact sanitaire en milieu urbain à cause de sa dangerosité, comme sa classification en tant que facteur cancérigène l’a montrée, et du fait que l’ensemble de la population y est exposée. Les villes sont notamment concernées par cette question, d’une part afin de protéger la santé de leurs habitants, d’autre part car le non-respect des limites imposées au niveau européen conduit à un contentieux potentiellement coûteux. Pour compléter ses recherches sur l’énergie dans les villes, EIFER (Institut européen de recherche sur l’énergie) a choisi une approche systémique centrée sur la production d’énergie décentralisée (c’est-à-dire l’énergie chaleur ou électricité produite au niveau local pour répondre à des besoins locaux) et le trafic routier, deux sources d’émissions des habitants des grandes agglomérations. En abordant la question de manière structurelle, les effets sur l’évolution de la qualité de l’air de la morphologie urbaine et des systèmes qui en découlent peuvent être investigués à l’échelle de la ville.