John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Champs électriques et magnétiques de fréquence 50-60 Hz et santé état actuel de nos connaissances Volume 5, numéro 1, Janvier-Février 2006

Auteur
Service des études médicales, EDF-Gaz de France, 22–28, rue Joubert 75009 Paris, France
  • Mots-clés : champ électromagnétique, exposition environnement, revue de la littérature
  • Page(s) : 19-29
  • Année de parution : 2006

À la question initiée en 1979 sur le risque sanitaire éventuel des champs électriques et magnétiques (CEM) à la fréquence du courant industriel 50 ou 60 Hz, la réponse a été un effort exemplaire de recherche biologique et épidémiologique. Cette revue synthétique de la littérature, sans viser à l’exhaustivité bibliographique, souhaite apporter des éléments de réponse à partir des données qui fondent le consensus scientifique actuel. En dehors de l’induction de courants dans l’organisme, aucun autre mécanisme d’action des champs sur le vivant n’a été démontré. Chez l’animal, le développement de tumeurs ou d’anomalies de la reproduction n’est pas favorisé par l’exposition aux CEM. L’épidémiologie, après avoir suggéré la possibilité d’un effet, a permis de réduire le champ des possibles. Chez l’adulte, en exposition résidentielle comme professionnelle, il ne ressort pas de risque accru de tumeur, de troubles cardiaque, neuropsychologique ou reproductif. Chez l’enfant, dans la grande majorité des expositions résidentielles habituelles, l’hypothèse d’un risque de leucémie ou d’autres cancers a pu être levée ; seule persiste pour les leucémies une interrogation pour les plus hauts niveaux d’exposition.