JLE

Epilepsies

MENU

Transe et épilepsie en milieu tamberma au Togo. Études cliniques, électroencéphalographiques et neuropsychologiques de six cas d’odueri (« celles qui tombent ») Volume 20, numéro 2, avril-mai-juin 2008

Auteurs
Service de neurologie de Lomé, BP 30284, Togo

Il n’est pas toujours facile de distinguer les vraies crises épileptiques des comportements cliniques spectaculaires, les deux pouvant être associés ou non. Notre étude avait pour objectif de déterminer si les transes que présentaient certaines femmes au cours des rites funéraires étaient en rapport avec des crises épileptiques. Matériels et méthodes. Une enquête neuroépidémiologique sur l’épilepsie en milieu tamberma au Togo, menée du 30 novembre 2001 au 29 janvier 2002, a recensé 6 femmes qui entraient en transe et tombaient (odueri) lors des rites funéraires (tibenti). Elles ont bénéficié d’un examen clinique, neuropsychologique, électroencéphalographique et ont été suivies pendant 5 ans. Résultats. Leur âge moyen était de 31 ± 12,4 ans ; 5 d’entre elles ne savaient ni lire ni écrire ; toutes avaient des activités professionnelles et étaient animistes. L’examen clinique et les EEG étaient normaux. Pendant 5 ans, aucune modification clinique ni électroencéphalographique n’a été notée.Elles présentaient 4 fois plus de troubles anxieux sévères et 2 fois plus de troubles dépressifs sévères que les témoins. Conclusion. Des investigations cliniques, électroencéphalographiques et un suivi sur une longue période permettent de distinguer une crise épileptique d’une transe.