JLE

Epilepsies

MENU

Prise en charge d'une première crise épileptique : organisation d'un réseau régional de soins Volume 13, numéro 4, Octobre - Novembre - Décembre 2001

Auteurs
2 bis, rue d'Abon, 05000 Gap.

L'organisation des examens et des soins à l'occasion d'une première crise d'épilepsie représente un enjeu important sur le plan médical et économique, qui concerne environ 50 000 patients par an (tous âges confondus). Pour les patients et leurs familles, la première crise est toujours vécue de façon dramatique. Son devenir est difficile à prévoir : dans la pratique, si l'accès aux soins ne pose en général pas de problème majeur, les ratés sont nombreux, et les mécanismes responsables d'erreurs diagnostiques et thérapeutiques sont multiples. Il se produit beaucoup d'erreurs en excès (examens complémentaires et hospitalisations inutiles), mais aussi des erreurs par défaut (sous-estimation d'une situation sérieuse). L'établissement d'un diagnostic précis, d'un pronostic et d'une prise en charge thérapeutique adaptée est souvent difficile, et nécessite l'intervention précoce de spécialistes, dès que l'urgence (souvent davantage ressentie que réelle) est passée. Dans cet article, les auteurs font le point sur la situation actuelle en pratique quotidienne et soulignent les insuffisances de l'organisation actuelle, fondée sur l'urgence de la prise en charge, mais pouvant négliger la hiérarchie raisonnée des étapes diagnostiques et thérapeutiques. Ils proposent un schéma d'organisation au niveau régional, dans le but d'optimiser la qualité de prise en charge des patients épileptiques à l'occasion de leur entrée dans la maladie. À partir d'un mode de fonctionnement proche de la pratique médicale française, la formalisation d'un réseau de soins thématique paraît une solution adaptée pour la gestion d'une pathologie qui touche une population très diverse et selon des modes variés.