JLE

Epilepsies

MENU

Maladie chronique et adolescence Volume 21, numéro 2, avril-mai-juin 2009

Auteur
Service de médecine pour adolescents, pôle adolescent-mère-enfant, CHU de Bicêtre AP-HP, 78, avenue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France

L’adolescence est une période de transformation profonde aux plans physique, émotionnel, intellectuel et psychosocial. Les adolescents ont pour tâche de se familiariser avec leur corps en croissance et leur sexualité, d’acquérir une certaine autonomie vis-à-vis de leurs parents, de développer leur propre réseau de relations, de prendre des décisions importantes en termes d’éducation et d’orientation pour leur avenir. À cet âge, toute approche médicale doit savoir tenir compte de ces impératifs du développement, en particulier en cas de maladie de long cours. Il est souvent plus difficile pour l’adolescent malade ou handicapé de prendre ses distances d’avec ses parents, de se sentir intégré au sein du groupe des pairs et de se projeter dans l’avenir. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les maladies les moins visibles rendent plus difficile la compétition avec le « normal » et ne sont pas forcément les mieux tolérées. La bonne approche d’un adolescent malade réclame de s’intéresser tout autant à son adolescence qu’à sa maladie.