John Libbey Eurotext

Epilepsies

MENU

Étude paléopathologique des sépultures de la Chapelle Saint-Lazare (Tours, Indre-et-Loire) Volume 20, supplément 2, Numéro spécial : Epilepsie et Renaissance

Auteur
Service de Médecine légale, Hôpital Trousseau, CHRU Tours, 37044 Tours cedex 1
  • Mots-clés : paléopathologie, lèpre lépromateuse, sépulture, facies leprosa
  • DOI : 10.1684/epi.2007.0129
  • Page(s) : 45-7
  • Année de parution : 2008

La Chapelle Saint-Lazare (Tours, Indre-et-Loire) était connue pour être une léproserie médiévale. La fouille archéologique de ce bâtiment a permis la découverte de 57 sépultures. Pour chaque squelette, une détermination du sexe et de l’âge au moment du décès, puis la recherche de lésions osseuses de lèpre, ont été effectuées, en s’appuyant sur les données de la littérature. Dix-sept squelettes avaient les signes du facies leprosa, décrit par le danois Moller Christensen. Ces atteintes du massif facial sont les seules atteintes spécifiques de la lèpre. D’autres lésions fortement caractéristiques de la maladie, comme celles des phalanges distales des mains ou des pieds, ont été trouvées. Vingt-quatre squelettes étaient indemnes de lésion osseuse. Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer ce résultat.