JLE

Epilepsies

MENU

Caractéristiques cliniques étiologiques et thérapeutiques des crises épileptiques récentes chez 60 patients immunodéprimés Volume 21, numéro 2, avril-mai-juin 2009

Auteurs
Service de neurologie, CHU de Cocody, BP V 13 Abidjan 01, Côte-d’Ivoire, Service de neurologie, CHU de Bouaké, Côte-d’Ivoire, Service de neurologie, CHU de Yopougon, Côte-d’Ivoire

Les crises épileptiques sont fréquentes à tous les stades d’évolution du sida et sont le reflet d’une immunodépression sévère. Les crises généralisées tonicocloniques en sont la principale manifestation. La ponction lombaire, la tomodensitométrie (TDM), l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et autres examens de neuro-imagerie sont nécessaires pour le bilan étiologique. La toxoplasmose est la principale étiologie des crises sur ce terrain, suivies de la cryptococcose, des encéphalites à Bacille de Koch. Le virus VIH lui-même est souvent incriminé. Il existe une proportion non négligeable d’étiologies indéterminées qui justifient la réalisation d’examens neuropathologiques. Les antiépileptiques de première génération sont les plus prescrits dans notre travail avec de bons résultats sur les crises. Le pronostic des crises dépend de l’étiologie, il est généralement favorable à court terme. À long terme, les récurrences sont possibles.