JLE

Epilepsies

MENU

Apport de la tomodensitométrie cérébrale dans la prise en charge des épilepsies de l’adulte en Côte d’Ivoire Volume 20, numéro 4, Octobre, Novembre, Décembre 2008

Auteurs
Service de Neurologie CHU de Yopougon, 21 BP 632 Abidjan 21, Côte d’Ivoire, Service de Neurologie CHU de Cocody, BP V 13 Abidjan, Côte d’Ivoire

Nous avons réalisé une étude prospective et comparative visant à préciser la place de la tomodensitométrie cérébrale (TDM) dans la prise en charge des épilepsies de l’adulte en milieu hospitalier. Soixante et onze patients ont été inclus dans l’étude. Une analyse comparative par le test de chi2 a été faite entre 2 groupes de patients : ceux ayant eu une TDM (36) et ceux sans TDM (35) pour les données étiologiques, le traitement et l’évolution des crises appréciée après 18 mois au moins de traitement. 50,7 % des patients ont eu une TDM. Chez les patients non explorés par TDM, les crises d’épilepsie d’étiologie indéterminée représentaient 94,3 % des cas. Dans le groupe de patients explorés par TDM, les crises d’épilepsie de cause indéterminée ne représentaient plus que 58,3 % des cas. Les étiologies identifiées par la TDM étaient infectieuses dans 33,3 % des cas (5/15) dominées par la toxoplasmose cérébrale (60 %), traumatiques dans 26,7 % (4/15), vasculaires dans 20 % (3/15), tumorales dans 6,7 % (1/15), et toxiques alcooliques associées à une atrophie corticale chez 2 patients (13,3 %).Le phénobarbital a été utilisé de façon plus significative chez les patients qui n’ont pas eu de TDM que chez les patients ayant bénéficié de la TDM (45,7 % contre 13,9 % avec p = 0,003) alors que la préférence est à la carbamazépine lorsque la TDM a pu être réalisée (33,3 % contre 5,7 % avec p = 0,003).L’étude montre que l’avènement de la TDM en Côte d’Ivoire a contribué à l’amélioration de la prise en charge des patients épileptiques et suggère de développer l’accessibilité géographique et financière aux équipements neuroradiologiques dans les hôpitaux publics du pays.