John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Vers l’individualisation des prescriptions en oncologie Cancer bronchique non à petites cellules Volume 95, numéro 10, octobre 2008

Auteurs
Département de médecine-oncologie thoracique, Institut Gustave-Roussy, Villejuif, France
  • Mots-clés : cancer bronchique non à petites cellules, individualisation, chimiothérapie, thérapeutiques ciblées, biomarqueurs
  • DOI : 10.1684/bdc.2008.0719
  • Page(s) : 951-8
  • Année de parution : 2008

En dépit du développement de nouveaux régimes de chimiothérapie, y compris les associations avec un sel de platine, le pronostic des cancer bronchique non à petites cellule (CBNPC) demeure sombre. Les avancées dans la compréhension de la biologie du cancer et plus spécifiquement des voies de signalisation cellulaire ont mené à identifier plusieurs cibles moléculaires potentielles, puis au développement de nouveaux agents dirigés contre ces cibles. Les thérapies moléculaires ciblées, actuellement les plus avancées, ciblent le récepteur de l’EGF (epidermal growth factor) et la voie de l’angiogenèse. Malgré ces avancées, l’efficacité des différents traitements (thérapies moléculaires ciblées et chimiothérapies) apparaît très hétérogène en fonction des patients. L’enjeu actuel est de pouvoir définir sur des critères cliniques, histologiques et biologiques la prescription la plus individualisée pour chaque patient et ainsi améliorer le bénéfice et la tolérance des traitements antitumoraux. L’identification de nouveaux biomarqueurs pronostiques ou prédictifs est l’un des objectifs majeurs de la recherche translationnelle actuelle.