John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Variation de l’érythropoïétine sérique chez des malades opérés en chirurgie carcinologique Volume 94, numéro 4, Avril 2007

Auteurs
Laboratoire de biologie clinique, Service de chirurgie carcinologique, Service de médecine carcinologique, Institut de carcinologie Salah Azaiez, Bab Saadoun, 1007 Tunis, Tunisie

L’anémie est une anomalie fréquente chez les patients cancéreux. Elle est caractérisée par un défaut de production réactionnelle de l’érythropoïétine (EPO). En fait, les modifications du système immunitaire liées aux cancers sont responsables d’une anomalie du métabolisme du fer et d’une baisse de la sécrétion d’EPO. Dans le présent travail, nous nous proposons de déterminer le profil de la sécrétion d’érythropoïétine chez des sujets cancéreux anémiques, proposés pour chirurgie de leur tumeur primitive. Notre étude prospective a concerné 41 patients cancéreux anémiques âgés de 30 à 79 ans, colligés au service de chirurgie carcinologique de l’Institut Salah Azaiez de Tunis, de janvier à mars 2004, et 31 individus non cancéreux présentant une anémie ferriprive. Le bilan biologique a comporté une numération formule sanguine, des dosages sériques de l’érythropoïétine (EPO), de la protéine réactive C (CRP), du fer et de la ferritine chez les malades en période pré (J0) et postopératoire (J3, J8 et J21). L’augmentation du taux de l’érythropoïétine était significativement moins importante chez les malades à J0 que chez les non cancéreux. En outre, la comparaison des taux d’EPO et d’hémoglobine de la période postopératoire avec ceux de la période préopératoire montre que les taux moyens d’EPO à J3 et de l’hémoglobine à J8 et J21 étaient significativement plus élevés (p < 0,05). En conclusion, malgré la présence d’un syndrome inflammatoire induit par l’intervention chirurgicale, le taux d’EPO augmente chez le sujet cancéreux en période postopératoire immédiat.