John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Tumeurs malignes non associées au VIH : pronostic et traitement Volume 90, numéro 5, Mai 2003

Auteurs
Hôpital Avicenne, Département d’oncologie médicale, 125, rue de Stalingrad, 93000 Bobigny. Département de médecine, Institut Gustave-Roussy, 39, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif Cedex
  • Mots-clés : maladie de Hodgkin, tumeur germinale, cancer des VADS, cancer bronchique, VIH.
  • Page(s) : 413-8
  • Année de parution : 2003

Les tumeurs malignes sont actuellement une des principales causes de morbidité et de mortalité chez les patients infectés par le VIH. L’augmentation de la survie des patients, grâce au meilleur contrôle de la réplication virale et aux progrès réalisés en termes de prévention des infections opportunistes, les expose à une majoration du risque de développer une pathologie maligne. Parmi les tumeurs malignes non associées au sida, les plus fréquemment rapportées sont la maladie de Hodgkin, les tumeurs germinales malignes, les cancers cutanés, les cancers des voies aérodigestives supérieures et le cancer bronchique. Ce chapitre a pour objectif de décrire les différents aspects cliniques et histologiques de ces différents cancers et de proposer certaines recommandations thérapeutiques relatives à la prise en charge des patients infectés par le VIH atteints de cancer.