John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Standards, Options et Recommandations : marqueurs tumoraux sériques dans les cancers du côlon Volume 88, numéro 12, Décembre 2001

Auteurs
FNCLCC, Standards, Options, Recommandations, 101, rue de Tolbiac, 75654 Paris Cedex 13.

Contexte : La Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (FNCLCC) et les Centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC), en collaboration avec des partenaires des secteurs public (CHU, CHG), privé et certaines sociétés savantes ont entrepris, depuis 1993, d'élaborer des recommandations pour la pratique clinique en cancérologie : les « Standards, Options et Recommandations » (SOR). L'objectif de l'opération SOR est d'améliorer la qualité et l'efficience des soins aux patients atteints de cancer en fournissant aux praticiens une aide à la décision facilement utilisable. La méthodologie d'élaboration des SOR repose sur une revue et une analyse critique des données de la littérature scientifique par un groupe d'experts pluridisciplinaire, permettant de définir, sur la base du niveau de preuve scientifique et du jugement argumenté des experts, des « Standards », des « Options » et des « Recommandations ». Avant publication, les SOR sont revus par des experts indépendants. Objectifs : Définir, sur la base d'une revue de la littérature et de l'accord d'experts des Standards, Options et Recommandations, les caractéristiques des différents marqueurs tumoraux des cancers du côlon et la place potentielle des marqueurs tumoraux des cancers du côlon dans la prise en charge du patient cancéreux. Méthodes : Un groupe d'oncobiologistes mis en place par la FNCLCC a revu les données scientifiques disponibles concernant les marqueurs tumoraux. Après sélection des articles, synthèse des résultats et rédaction des SOR, le document a été soumis pour relecture et approbation à 117 relecteurs indépendants et pour avis aux 20 comités techniques et médicaux des CRLCC. Résultats : Les principales recommandations pour l'utilisation des marqueurs tumoraux sériques du cancer du côlon sont : 1) Le marqueur tumoral de référence est l'antigène carcino-embryonnaire (ACE) (standard). 2) Tous les examens prescrits au cours d'une même ligne de traitement ou pendant la surveillance doivent être réalisés dans le même laboratoire, avec la même technique (standard, accord d'experts). 3) Ni le dosage de l'ACE, ni celui du CA 19-9 n'ont leur place dans le dépistage et le diagnostic précoce (standard, niveau de preuve B2). 4) Une concentration sérique initiale élevée de l'ACE est un facteur de pronostic défavorable (standard, niveau de preuve C). C'est un facteur de pronostic indépendant sur la survie des patients sans envahissement ganglionnaire (standard, niveau de preuve B2). 5) L'ACE est le paramètre biologique le plus sensible pour la détection des métastases hépatiques (standard, niveau de preuve B2). 6) La concentration sérique de l'ACE mesurée avant chimiothérapie palliative est un facteur de pronostic indépendant sur la survie des patients (standard, niveau de preuve B2). Le dosage de l'ACE peut être complémentaire de l'imagerie et de l'examen clinique pour apprécier la réponse à la chimiothérapie palliative (standard). Il est en particulier indiqué en cas de maladie non mesurable (standard, accord d'experts). 7) L'ACE est le premier indicateur de récidive dans 65 % des cas (standard, niveau de preuve B2). C'est le marqueur de choix pour surveiller les patients atteints de cancer colorectal (standard, niveau de preuve B2). 8) Une surveillance biologique soutenue incluant le dosage de l'ACE permet le diagnostic précoce des récidives, à un stade où l'opérabilité est meilleure (standard, niveau de preuve B1). Cependant, aucun bénéfice en termes de survie, résultant de cette avance au diagnostic et d'une meilleure opérabilité n'a été démontré (standard).