John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Reconstruction vaginale après exentération pelvienne : quand la proposer et quelle technique ? Volume 90, numéro 5, Mai 2003

Auteurs
Département de chirurgie, CRLC, Institut Claudius-Regaud, 20-24, rue du pont-Saint-Pierre, 31052 Toulouse Cedex
  • Mots-clés : cancer du col utérin, pelvectomie, reconstruction vaginale, lambeau de grand droit, lambeau de droit interne, lambeau pudendal, épiplooplastie, complications, qualité de vie.
  • Page(s) : 435-40
  • Année de parution : 2003

La chirurgie d’exentération pelvienne est une chirurgie d’exception qui peut permettre la rémission clinique chez des patientes présentant une tumeur localement évoluée ou une récidive pelvienne d’un cancer gynécologique. Ces interventions sont grevées d’une morbidité importante. La reconstruction des organes pelviens ou des fonctions pelviennes semble indispensable afin d’améliorer la qualité de vie des patientes. Différentes techniques de reconstruction vaginale peuvent être proposées. Les techniques utilisant un lambeau musculo-cutané permettent, tout en réduisant les complications de l’espace mort pelvien, de reconstruire une néocavité vaginale satisfaisante. Le lambeau de grand droit vertical semble la technique de choix du fait de sa simplicité de réalisation et du comblement pelvien obtenu. Les lambeaux de droit interne et glutéal inférieur sont utiles en cas de perte de substance périnéale associée. Les entérocolpoplasties et épiplooplasties sont à réserver aux cas de colpectomie isolée ou d’accès pelvien difficile.