John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Puces à ADN : technologie et applications Volume 88, numéro 3, Mars 2001

Auteurs
Centre d'immunologie de Marseille-Luminy, BP 9, 13288 Marseille Cedex 9.

Le projet Génome humain a permis des progrès considérables dans l'élaboration des cartes physiques et génétiques et l'identification de gènes associés à des maladies humaines. Les projets de séquençage d'autres organismes, qui ont ouvert la voie, ont également grandement contribué à l'accélération des connaissances en biologie. Parallèlement, de nouvelles techniques d'analyse moléculaire à grande échelle ont été développées, autorisant l'exploitation de ce flux de séquences génomiques. Ces progrès sont à l'origine de la révolution que connaît aujourd'hui la recherche biomédicale, avec notamment l'essor de la génomique fonctionnelle dont le but est l'analyse fonctionnelle des gènes et des protéines. Parmi les techniques récemment développées, les puces à ADN jouent aujourd'hui un rôle prépondérant, tant par leur relative simplicité de mise en œuvre que par leurs nombreux champs d'application. Elles permettent l'analyse simultanée de plusieurs milliers de gènes dans un échantillon biologique sain ou malade, aussi bien au niveau de son génome que de son transcriptome. Les résultats obtenus devraient permettre des avancées majeures dans le domaine de la santé. En effet, outre une meilleure compréhension des réseaux moléculaires complexes des cellules et tissus, on espère une caractérisation plus précise des mécanismes moléculaires des maladies qui devrait déboucher sur l'identification de nouvelles cibles thérapeutiques et le développement de nouveaux médicaments. Les profils génétiques obtenus doivent également permettre la définition de nouvelles sous-classes de pathologies non reconnues par les facteurs cliniques, et l'identification de nouveaux marqueurs de susceptibilité aux maladies, de nouveaux marqueurs pronostiques ou prédictifs d'une réponse au traitement. Nous présentons ici la technologie des puces à ADN avec ses différentes approches et applications potentielles, notamment en cancérologie.