John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

p53 comme cible thérapeutique pour le développement de médicaments anticancéreux Volume 93, supplément 4, Numéro hors-série, Avril 2006

Auteurs
Inserm U590, Centre Léon Bérard, 28 rue Laennec, 69373 Lyon Cedex 08

La perte de la fonction oncosuppressive de la protéine p53 constitue un événement déterminant au cours de la progression tumorale. Aussi, de nombreuses approches à visée thérapeutique ont été développées dans le but de rétablir ou de contrôler les fonctions de p53 dans les cellules cancéreuses. L’utilisation d’adénovirus permettant le transfert du gène sauvage TP53 (Ad5CMV-p53) et d’adénovirus oncolytiques spécifiques des tissus tumoraux (Onyx015) a démontré une activité prometteuse en monothérapie et une action synergique avec les chimiothérapies conventionnelles pour le traitement de certains types de cancer. De même, des stratégies pharmacologiques visant soit à stimuler les fonctions de la forme sauvage de p53 (p53 wild type), soit à rétablir certaines des fonctions normales de p53 en ciblant les formes mutantes sont en cours de développement. Ces stratégies reposent sur l’utilisation de petits composés chimiques (CP31388, Prima1), de peptides (CDB3) ou de fragments variables de chaînes d’immunoglobulines (scFvs) ciblant des domaines définis de p53. Nous décrivons ici sommairement ces différentes approches et présentons certains résultats obtenus en clinique. Les perspectives offertes par ces nouvelles stratégies thérapeutiques sont discutées.