John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Nouvelles molécules et thérapeutiques moléculaires ciblées dans les adénocarcinomes ovariens de stades avancés Volume 96, numéro 12, décembre 2009

Auteurs
Institut Gustave-Roussy, Comité de gynécologie, Villejuif, France

Les cancers de l’ovaire sont la première cause de décès par tumeurs malignes gynécologiques dans les pays occidentaux. Malgré un traitement optimisé associant chirurgie et chimiothérapie, une rechute est observée chez la majorité des patientes. Cette revue a pour but de présenter les résultats des essais thérapeutiques récents dans les cancers de l’ovaire. Les avancées dans la compréhension de la biologie du cancer et plus spécifiquement des voies de signalisation cellulaire ont permis d’identifier plusieurs cibles moléculaires potentielles, puis de développer de nouveaux agents dirigés contre ces cibles. L’évaluation des thérapies ciblées est relativement récente pour les cancers de l’ovaire. Nous n’avons de résultats définitifs que pour des essais de phase II, mais de nombreuses phases III sont en cours. Certains axes de recherche (inhibition HER-2, EGFR), considérés initialement comme prometteurs, ont été abandonnés. Les thérapies moléculaires ciblées actuellement les plus étudiées bloquent la voie de l’angiogenèse (inhibition VEGF, VEGFR). Les inhibiteurs de PARP et de mTOR pourraient également représenter un progrès thérapeutique important. Il reste à confirmer l’intérêt de ces nouvelles approches en confirmant leur bénéfice sur la survie globale. L’objectif à moyen terme demeure une individualisation et une adaptation des thérapeutiques à la biologie tumorale, afin d’offrir un traitement véritablement personnalisé à chaque patiente.