John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Méta-analyses sur données individuelles et évaluation thérapeutique en oncologie Volume 94, numéro 11, novembre 2007

Auteurs
Service de biostatistique et d’épidémiologie, Institut Gustave-Roussy, 94805 Villejuif Cedex

Une méta-analyse d’essais randomisés est la synthèse quantitative de l’ensemble des résultats des essais étudiant une question similaire. Cette synthèse est utile quand le simple examen de l’ensemble des résultats de chaque essai ne permet pas clairement de conclure. En oncologie, l’effet modéré sur la survie de la majorité des traitements explique que les méta-analyses soient fréquentes ; c’est en effet un des moyens pour aboutir à des analyses suffisamment puissantes. En analysant les données de plusieurs essais, une méta-analyse permet de savoir si le traitement étudié est supérieur au traitement de référence et d’estimer la différence entre les deux traitements. Il faut identifier tous les essais correctement randomisés étudiant la question à laquelle on s’intéresse, qu’ils aient été publiés ou non, et la qualité d’une méta-analyse dépend avant tout de l’exhaustivité de ce recensement. Une méta-analyse peut être basée sur des données résumées extraites des publications ou demandées aux investigateurs, mais la méthode de référence, surtout pour les questions controversées et la recherche d’effet modéré des traitements, est la méta-analyse sur les données individuelles des patients. Cette méthode permet des vérifications approfondies de la qualité des essais. Ces vérifications sont essentielles car une méta-analyse reposant sur des essais mal conçus ou mal conduits ne peut conduire qu’à un résultat peu fiable. Une méta-analyse sur données individuelles permet aussi des corrections éventuelles des données en accord avec les investigateurs des essais et une analyse en intention de traiter. Elle permet aussi une mise à jour des données de survie, ce qui est important en cancérologie, car la survie est souvent le critère principal et le suivi à long terme important. Elle permet aussi d’étudier les variations de l’efficacité du traitement en fonction de diverses caractéristiques des essais ou des patients. Nécessitant une étroite collaboration avec les investigateurs des essais, pour l’envoi des données, leur analyse et l’interprétation des résultats, elle est le gage d’une diffusion large et rapide des résultats. Les méta-analyses sont complémentaires des grands essais pour l’évaluation des thérapeutiques en cancérologie. Par ailleurs, les nombreuses données recueillies dans les méta-analyses sur données individuelles permettent des analyses annexes telles que la validation des critères de substitution ou l’étude du rôle prédictif des marqueurs biologiques.