John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

L’interféron : un mécanisme complexe de signalisation Volume 86, numéro 11, Novembre 1999

Auteurs
Inserm U. 475, Immunopathologie des maladies tumorales et auto-immunes, 99, rue Puech-Villa, 34197 Montpellier Cedex 5.

Des progrès spectaculaires dans la compréhension des voies de signalisation impliquées dans la réponse aux interférons (IFN), et plus généralement aux cytokines, ont été obtenus par la purification et le clonage de facteurs de transcription latents appelés Stat (signal transducers and activators of transcription). La translocation nucléaire d’homodimère de Stat1 ou d’hétérodimère de Stat1 et Stat2 après phosphorylation par les tyrosines kinases de la famille JAK (janus kinase) est responsable en partie de la réponse primaire aux IFN. Cette cascade de signalisation appelée « voie Jak/Stat » va conduire à l’expression de plus de 100 gènes, parmi lesquels les facteurs de transcription de la famille IRF (interferon regulatory factor) vont se lier aux séquences promotrices des ISG (interferon stimulated gene) et induire une réponse secondaire. Bien que la voie Jak/Stat joue un rôle majeur dans la signalisation par les IFN, il apparaît que plusieurs autres voies de signalisation sont nécessaires pour permettre une réponse optimale. Ainsi la capacité des IFN à induire une réponse spécifique dépendra de facteurs additionnels capables de moduler l’action des Stat ou des IRF.