John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

L‘évaluation des coûts du cancer au niveau international : défis et approches méthodologiques Volume 90, numéro 11, Novembre 2003

Auteur
Health Economics Unit, EORTC, Avenue Mounier 83, 1200 Bruxelles, Belgique
  • Mots-clés : coûts, cancer, comptes de la santé
  • Page(s) : 1016-23
  • Année de parution : 2003

Historiquement, les données de santé, et plus particulièrement des dépenses de santé, ne sont pas structurées par pathologie. Cela est dû, d‘une part, à un manque d‘informations sur le diagnostic ayant conduit à la réalisation des prestations médicales et, d‘autre part, à la diversité des acteurs et organismes prenant en charge les patients, d‘où une difficulté majeure à relier entre elles des données éparses et non compatibles. Quelques pays ont cependant conduit un exercice de désagrégation des dépenses globales de santé par une approche descendante. Les limites de tels exercices sont cependant rapidement apparues, notamment à cause des difficultés liées à la sélection des clefs de répartition des dépenses selon les secteurs d‘activité de soins. D‘autres approches, sans doute plus fécondes à long terme, telles que celle de la base de données SEER‐Medicare aux États‐Unis, privilégient une approche ascendante opérant par la mise en relation de données individuelles cliniques et de coûts. On ne peut ignorer cependant les problèmes potentiels de biais inhérents à l‘utilisation de bases de données observationnelles, même de grande taille. Un des principaux avantages des essais cliniques incluant une évaluation économique réside justement dans la constitution de groupes de patients homogènes à des fins comparatives. Ils sont dès lors mieux adaptés à l‘évaluation comparative de traitements nouveaux ou expérimentaux par rapport à un traitement de référence. ▴