John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Les cancers de la lèvre, de la cavité buccale et du pharynx en France : incidence, mortalité et tendance (période 1975-1995) Volume 89, numéro 4, Avril 2002

Auteurs
Registre du cancer de l'Isère, 21, chemin des Sources, 38240 Meylan.
  • Mots-clés : tête et cou, cavité buccale, pharynx, incidence, mortalité.
  • Page(s) : 419-29
  • Année de parution : 2002

Avec 10 882 nouveaux cas estimés en 1995, les cancers de la lèvre, de la bouche et du pharynx arrivent au quatrième rang des tumeurs les plus fréquentes chez l'homme en France. Ils représentent ainsi 8,1 % de tous les cancers masculins. Chez la femme, ces cancers sont beaucoup moins fréquents, avec un rapport homme/femme de 7. Après une augmentation constante jusque dans les années 1980, leurs taux d'incidence et de mortalité diminuent régulièrement depuis 15 ans comme le constatent les registres de cancers dont l'activité couvrait, en 2000, 13 % du territoire national. L'hypothèse la plus souvent avancée pour expliquer le premier rang mondial de la France concerne la consommation d'alcool et le tabagisme. Les importantes différences observées dans la distribution géographique de ces tumeurs à l'intérieur même de l'Europe, pour certaines sous-localisations, en fonction du sexe et/ou de l'âge, invitent à des travaux de recherche sur de nouveaux risques liés à l'environnement ou à la génétique. Jusqu'à ce jour, les comparaisons entre pays étaient faites au niveau global LBP (codes 140 à 149 de la CIM-O) ou par grands sous-groupes, avec une définition insuffisante pour rendre compte des particularités de la situation française. Il y a là matière à affiner l'épidémiologie descriptive de ces tumeurs, ce que nous avons commencé de faire dans cette étude.