John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

Imagerie conventionnelle « péritonéale » des cancers de l’ovaire (scanner, IRM) Volume 96, numéro 12, décembre 2009

Auteurs
Centre de lutte contre le cancer d’Auvergne Jean-Perrin, Service de radiologie, 58, rue Montalembert, BP 392, 63011 Clermont-Ferrand cedex 01, France, Centre de lutte contre le cancer d’auvergne Jean-Perrin, Service de chirurgie oncologique, 58, rue Montalembert, BP 392, 63011 Clermont-Ferrand cedex 01, France
  • Mots-clés : cancers ovariens, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique, carcinose péritonéale
  • DOI : 10.1684/bdc.2009.0981
  • Page(s) : 1155-62
  • Année de parution : 2009

Les cancers de l’ovaire sont diagnostiqués dans la majorité des cas à un stade avancé. Leur particularité est un mode de dissémination par voie péritonéale souvent précoce. L’imagerie a un rôle important dans le bilan d’extension pour apprécier en préthérapeutique l’extension péritonéale. Certaines localisations rendent une chirurgie optimale illusoire (atteinte du pédicule hépatique, du confluent cavo-sus-hépatique, du mésentère avec infiltration des tuniques du grêle) et peuvent orienter vers une chimiothérapie néoadjuvante. L’examen TDM apparaît actuellement le plus adapté, mais l’IRM en complément peut être utile dans certains cas particuliers. Il faut toutefois connaître les limites de ce bilan d’imagerie qui ne remplace pas l’exploration chirurgicale.