John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Guide de pratique clinique sur le traitement de la carcinomatose péritonéale par cytoréduction chirurgicale et chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale peropératoire Volume 93, numéro 9, Septembre 2006

Auteurs
Direction de la lutte contre le cancer, Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, 1075, chemin Sainte-Foy, 7 e étage, Québec (QC) G1S 2M1, Canada, Centre hospitalier universitaire de Québec, Hôtel-Dieu de Québec, Québec, Canada
  • Mots-clés : carcinomatose péritonéale, chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale peropératoire, cancer colorectal, pseudomyxome du péritoine, mésothéliome du péritoine
  • Page(s) : 867-74
  • Année de parution : 2006

En 2005, le Comité de l’évolution des pratiques en oncologie (CEPO) s’est donné le mandat d’élaborer un guide de pratique clinique afin de déterminer la valeur clinique de la cytoréduction chirurgicale suivie d’une chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale peropératoire (CHIP) pour le traitement de la carcinomatose péritonéale (CP) secondaire aux cancers colorectaux, de l’appendice, de l’estomac ainsi qu’au pseudomyxome et au mésothéliome du péritoine. Une revue de la littérature scientifique a été effectuée en utilisant l’outil de recherche PubMed. La période couverte s’est étendue de janvier 1990 jusqu’à janvier 2006, inclusivement. La recherche de la documentation scientifique s’est limitée aux études minimalement de phase II et aux organismes effectuant des recommandations pour la pratique clinique. Vingt-six études ont été recensées. Parmi celles-ci, une seule est de phase III. Bien que certaines de ces études ont démontré un bénéfice de cette intervention quant à la survie des patients, la CHIP demeure une intervention complexe dont l’utilisation optimale reste incertaine. En outre, compte tenu de la morbidité et de la mortalité qu’elle entraîne, cette intervention requiert une grande expertise. Considérant les données probantes disponibles à ce jour, le CEPO recommande : 1) que la cytoréduction complète suivie de la CHIP soit utilisée en contexte de recherche clinique seulement, préférablement en présence d’une CP isolée secondaire à un cancer colorectal, un cancer de l’appendice, un pseudomyxome du péritoine ou un mésothéliome du péritoine ; 2) que les études ne soient menées que dans des centres spécialisés ayant l’expertise et les ressources techniques pour le faire.