John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Evaluation de la réponse tumorale et ganglionnaire à la chimiothérapie néoadjuvante dans les carcinomes indifférenciés du nasopharynx Volume 84, numéro 3, Mars 1997

Auteurs
Service de cancérologie médicale, CHU Habib Bourguiba, 3029 Sfax, Tunisie.
  • Mots-clés : carcinome indifférencié, nasopharynx, chimiothérapie néoadjuvante, réponse ganglionnaire, réponse tumorale.
  • Page(s) : 273-6
  • Année de parution : 1997

Entre janvier 1994 et juin 1995, 19 patients atteints de carcinomes indifférenciés du nasopharynx (UCNT) classés N2-N3 M0 (AJC/UICC 1987) et traités par chimiothérapie néoadjuvante avec du cisplatine 100 mg/m2 à J1 et de l’épirubicine 80 mg/m2 à J1 ont eu une évaluation clinique et tomodensitométrique après 3 cycles espacés de 21 jours. Le but de notre étude était d’évaluer les réponses immédiates et d’établir s’il existait un lien étroit entre la réponse de la masse ganglionnaire et celle de la tumeur initiale. Cinquante-huit pour cent des patients étaient N3. Soixante-quatorze pour cent des malades étaient T3-T4. La tolérance hématologique était satisfaisante pour tous les patients. La réponse sur le plan fonctionnel a été observée chez 14 patients parmi 16 malades initialement symptomatiques. Sur le plan ganglionnaire, le taux de réponses objectives (RO) était de 100 % dont 53 % de réponses complètes (RC). Au niveau tumoral, les taux respectifs étaient de 68 et 16 %. Soixante-neuf pour cent des patients ayant répondu objectivement sur le plan local ont présenté une réponse ganglionnaire complète. Quatre-vingt-dix pour cent des RC ganglionnaires avaient une réponse locale supérieure ou égale à 50 %. Une corrélation semble exister entre l’importance de la réponse tumorale et la réponse ganglionnaire.